Se lancer dans son premier investissement locatif : Tout savoir

L’investissement locatif consiste en l’achat de bien immobilier dans le but de louer, sur une courte ou longue durée, pour des mensualités intéressantes. Ce type d’investissement permet par ailleurs de bénéficier d’avantages fiscaux intéressants et de rendement locatif attrayant. Mais l’investissement locatif ne s’improvise, il est important de savoir quoi faire afin d’éviter les erreurs qui pourraient impacter le patrimoine et les finances.

Investissement locatif : la première étape pour se constituer un patrimoine

Investir dans la pierre se présente comme le meilleur moyen de se constituer un premier capital et patrimoine pour les jeunes actifs. En effet, grâce à la baisse des taux actuels, l’emprunt coûte peu cher dans le cas où le taux d’endettement ne dépasse pas 35 %.

Ce bien immobilier, au lieu d’y habiter, pourra ensuite être mis en location pour rapporter des revenus supplémentaires, tout en continuant de prendre de la valeur avec le temps. Devenir investisseur dans l’immobilier n’est cependant pas chose facile, il est important de connaitre tous les aspects de l’investissement locatif sur la fiscalité, l’emplacement, la revente, etc… Mais le secteur immobilier est un bon moyen d’obtenir des rendements attractifs lorsqu’on réussit bien son placement. Il ne faut pas hésiter pour demander conseils à des pros.

Le premier investissement locatif : dans quoi investir ?

Pour un premier investissement dans la pierre, il existe plusieurs moyens :

Investir dans une place de parking

Investir dans uneplace de parking permet d’obtenir plusieurs avantages : ticket d’entrée réduit, coût d’entretien moindre, des revenus réguliers, etc… Ce placement constitue une option intéressante pour bien démarrer dans l’investissement locatif à petit budget.

Pour se procurer une place de parking, il faudra compter entre 15 000 à 20 000 € en province et entre 25 000 à 30 000 € sur la capitale. Ensuite pour les loyers, les prix se situent en moyenne entre 50 à 130 € en province et entre 100 à 250 € à Paris. On peut donc en conclure que la rentabilité locative brute d’un parking se situe entre 5 % et 10 %. Un revenu brut largement suffisant pour les jeunes actifs.

Investir dans le neuf en loi Pinel

Se procurer un immeuble résidentiel neuf dans le but de le mettre en location en loi Scellier ou Pinel offre un rendement locatif inférieur à celui de l’ancien mais permet cependant d’obtenir des avantages fiscaux plus intéressantes pour les actifs souhaitant réduire leurs impôts. Le site permet de vous accompagner pour trouver votre premier achat appartement investisseur à Paris.

Un investissement locatif en Pinel permet en effet d’obtenir un meilleur taux de défiscalisation, pouvant aller jusqu’à 12 % sur le prix du logement dans le cas où l’acquéreur s’engage à le louer pendant 6 ans ; de 12 % s’il s’engage à louer le bien pendant 9 ans ; de 21 % s’il le loue pendant 12 ans.

Se procurer une petite surface dans un bâtiment ancien

Il n’est pas rare de voir des investisseurs se procurer une petite surface dans un bâtiment ancien en raison de leurs avantages très particuliers :

  1. Un prix d’achat intéressant, généralement de 20 % à 30 % de moins que le prix du neuf à un emplacement équivalent ;
  2. Une rentabilité locative brute de 2,5 % à 4,5 %, largement suffisante pour les jeunes actifs. Il faut donc bien se renseigner avant de se lancer dans l’immobilier pour avoir plus de bénéfice.

On peut aussi mettre dans cette catégorie les studios et les deux-pièces à rénover. Si ces derniers sont à un emplacement intéressant, ils peuvent offrir des plus-values avantageuses.

Le choix de la fiscalité

Il est primordial de choisir la bonne fiscalité pour son investissement locatif. Pour ce faire, plusieurs options s’offrent aux actifs :

  • Location à nue ou meublée : Avec le LMNP qui offre des avantages fiscaux attrayants ;
  • Neuf ou ancien.